____________________________________________________________

 

 

Remigio Valdés de Hoyos est né au nord du Mexique dans la ville industrielle de Monterrey en 1958.   Autodidacte, il fait ses débuts dans les arts plastiques dès l’âge de treize ans.  Cependant, sous la pression de ses parents, il entreprend des études en architecture à l'Université Nationale Autonome du Mexique.  À partir de 1975, il se consacre entièrement aux arts plastiques.


En 1978, il s'installe à Paris et se forme à la gravure sur cuivre à l'atelier Lacourière- Frélaut.  En 1984, il travaille avec Andrew Vlady qui dirige l'atelier d'impression lithographique Kyron, à Mexico.

 
En 1997, fort de son expérience au sein de l'usine Uriarte de Puebla au Mexique, il incorpore à ses œuvres les techniques de la céramique Talavera et présente, la même année, une exposition de 40 œuvres sous le titre Cuentos, dans la salle Diego Rivera du musée du Palais des Beaux-Arts de Mexico, qui sera présentée l’année suivante, en 1998, à Washington et à Berlin. Cette même année, il reçoit une bourse de la Fondation Culturelle Starke à Berlin, en Allemagne.  Suite à cette résidence, il décide, en 1999, de s'établir à Montréal au Canada, fasciné par l'énergie que lui apporte cette ville.


Tout au long de sa carrière, il a exposé ses œuvres au Mexique, en Allemagne, aux États-Unis, en France, en Espagne, dans plusieurs pays asiatiques ainsi qu’à Cuba.  

         
En 2001, le Musée des Beaux-Arts de Montréal a fait l’acquisition de son triptyque Cielo pour sa collection permanente.


En 2002, le vin Domaine de Viaud à Lalande-De-Pomerol, a choisi l'une de ses œuvres Terra Nostra, pour illustrer l'étiquette de la cuvée 2000 commercialisée en 2002 et c'est dans ce cadre que le Domaine de Viaud organise plusieurs expositions en France et au Canada. Il expose au Japon en 2005 à la galerie Space TRY à Tokyo, où il fait également ses débuts comme cinéaste expérimental avec un film digital de 30 minutes qui porte le même titre que l'exposition : « Wild Angels ».

Depuis lors, Remigio Valdés de Hoyos, continue d’exploiter cette technique qu’il conjugue avec la peinture.